lundi 8 octobre 2012

Tour Book Therion jours 4 à 6

JOUR 4. 
Paris, le Bataclan. Grosse échéance pour Elyose, groupe parisien, avec une captation vidéo de surcroît, ce qui constituera une micro-pression supplémentaire. Show honorable au final mais, les jours suivant le démontreront, très en dessous de ce qu'Elyose est capable de donner et donnera en fin de tournée. L'accueil des parisiens fut chaleureux et les contacts d'après concert avec « notre (ancien ou nouveau !) public » particulièrement agréables (ainsi qu'avec la famille et les amis proches). En fin de show, le toujours très sérieux Christofer Johnsson, connu pour compter ses mots, balancera à Justine un laconique : « That was a great show... ». 





JOUR 5.
Rennes : salle de dimension moindre mais public hyper réceptif et très participatif. On est tombé un peu sous le charme et ce d'autant qu'on a eu droit à un rappel ; si, si !!! Et nous pulvériserons à Rennes nos records de venre de CD d'après concert. Comme quoi, quand on dit que « nul n'est prophète en son pays... ». Encore bravo les Bretons, et bretons de l'instant !!! On aura également la surprise de retrouver en fin de concert nos amis du groupe STAMINA, cousins métalleux électro.






JOUR 6.
Relâche sur la route de Madrid. Atmosphère un peu curieuse, à mi-chemin entre un jour de congé de métalleux et une légère frustration de ne pas jouer le soir. On fait escale en bord de mer, à Biarritz, sous un soleil de plomb et 24°C. Une pause de quelques heures au parfum de vacances un peu hors du temps, face aux surfeurs biarreaux sur des rouleaux de 4m de haut...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire